Habitat participatif : L’immeuble où l’on invente une nouvelle vie en commun, dans Le Parisien.

 

L’immeuble où l’on invente une nouvelle vie en commun

Dans Le Parisien, par Bérangère LEPETIT.

 

C’est un projet un peu fou, un peu utopique. Un immeuble original qui porte le nom d’une invention montreuilloise : le Praxinoscope (lire Mot). Porté par la ville de Montreuil et l’OPHM (Office public de l’habitat montreuillois), cet immeuble expérimental de logements sociaux, haut de quatre étages, vaste de près de 900 m2, doit voir le jour à partir de 2013 dans le Haut-Montreuil, sur un terrain actuellement en friche. Originalité : les familles de locataires qui vont y emménager, réunies en association, travaillent sur le projet au même titre que l’architecte. Pour y inventer une nouvelle vie à la fois indépendante… et en collectivité. Explications.
Des salons, une cuisine, des chambres d’amis partagés

LIRE AUSSI : Le logement est un bien de première nécessité, tribune dans Tous Montreuil de décembre 2012. 

 

 

Pas question de tout partager non plus! Au Praxinoscope, chacun dispose de son espace privatif. Mais quiconque emménagera ici, dans la ZAC de la Boissière, près de Rosny, doit avoir l’envie de vivre de nombreux moments en collectivité. C’est inscrit dans la charte du Praxinoscope. « On est partis sur 20% d’espaces partagés », expliquent Ella et Jonathan, futurs locataires. Au rez-de-chaussée, chacun aura accès au grand séjour partagé, au salon attenant, à une vaste cuisine équipée et à l’espace de stockage des denrées alimentaires. Le jardin avec potager, le toit et les terrasses seront accessibles à tous. Deux « chambres d’hôtes » accueilleront les proches de chacun pour de courtes durées, tout comme des bureaux, avec postes de travail équipés.

LIRE AUSSI : Se regrouper pour mieux se loger, une utopie réaliste ! Tribune cosignée par Daniel Mosmant et Emmanuelle Cosse.

Dépôt de pain et crèche pour le quartierParis, automne 2012. Des ateliers sont organisés très régulièrement dans le quartier de Belleville avec les futurs locataires du Praxinoscope. Chacun imagine le futur immeuble et répartit les espaces, symbolisés par des cartons de couleur.

« On ne va pas faire qu’un truc de bobos! Il y a une vraie dimension sociale, l’immeuble va rayonner sur tout le quartier », défend Thomas Huguen, l’architecte chargé du projet pour l’OPHM. La ville de Montreuil, engagée dans le réseau des villes de l’habitat participatif, en fait son projet-phare. Une crèche parentale, une Amap (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne), une coopérative d’achats groupés et même un dépôt de pain collectif : l’association des futurs habitants fourmille d’idées pour ne pas vivre dans un « entre-soi » et s’ouvrir sur la ville.

Chauffé au bois, doté de panneaux solaires thermiques, d’un système de récupération des eaux de pluie, le bâtiment se veut pionnier en matière d’écologie. Le bois utilisé proviendra du Loiret, de Bourgogne, du Morvan. L’eau chaude sera partiellement produite grâce aux panneaux solaires. Un potager permettra aussi de produire une partie des légumes de l’immeuble, alors que les toits seront équipés de ruches pour fabriquer du miel. Petit noyau dur, les futurs habitants, tous éligibles au logement social, s’engagent à rester vivre « quelques années » au Praxinoscope. Mais, cerise sur le gâteau : tous les étages sont modulables. Selon l’évolution des familles (naissances, unions, séparations) chaque étage, chaque appartement, pourra être rétréci ou agrandi.

 

Les élu-e-s de la majorité municipale Montreuil, Vraiment !

elus.montreuilvraiment@gmail.com

Sur Twitter : @MVraiment

Retrouvez-nous sur Facebook

Pour aller plus loin…

    None Found

About Montreuilvraiment